Faune de France des Isopodes terrestres par Vandel






VANDEL A., 1962:"Faune de France 64 et 66 : les Isopodes terrestres, tome 1et 2". Office central de faunistique. Ed. Paul LECHEVALIER PARIS





a. -Les espèces cosmopolites

Nombreux sont encore les zoologistes qui conservent sur les oniscoïdes cette opinion depuis longtemps périmée qui voit en eux des anthropophiles, largement dispersés par l'homme, et de ce fait, plus ou moins cosmopolites. En fait, un tout petit nombre d'espèces, aujourd'hui exactement reconnues, répondent à ces conditions.

Les espèces d'Oniscoïdes vraiment cosmopolites sont peu nombreuses (Dollfus, 1897 b). Il s'agit là d'ailleurs de conditions secondaires et certainement très récentes. La vaste distribution de ces espèces est, sans conteste, le résultat de l'intervention humaine.

Les deux espèces de Cloportides le plus largement cosmopolites sont certainement Metoponorthus pruinosus et Porcellio laevis. Ces deux Cloportes d'origine méditerranéenne ont été répandus par l'homme sur presque toute la surface du globe. Porcellio scaber, espèce originaire des côtes atlantiques de l'Europe, a été dispersé par les navires dans toutes les zones tempérées et humides de la terre, jusque dans les régions les plus reculées de l'hémisphère austral, dans les îlots perdus de l'Océan Indien et de l'Océan Pacifique. A un moindre degré, Armadillidium vulgare, originaire de la région méditerranéenne, a été transporté dans de nombreuses régions tempérées du globe.

Il convient de réserver le nom d'anthropophiles à des espèces qui, non seulement sont dispersées par l'Homme, mais qui réclament encore son concours pour subsister dans les régions du globe dont le climat est trop inclément pour leur permettre de vivre en liberté, dans la nature.

Il n'existe pas, en fait, d'anthropophiles constants ; il n'y a que des anthropophiles conditionnels. C'est ainsi que Metoponorthus pruinosus, libre dans la région méditerranéenne, apparaît étroitement inféodé à l'Homme dans le reste de l'Europe. Armadillidium nasatum, libre en France et en Italie, ne se rencontre, en Europe centrale et septentrionale, que dans les serres ou les jardins d'hiver. 0niscus asellus qui pullule dans tout l'ouest européen, devient anthropophile dans l'est du continent.

Certaines espèces sont inféodées à des milieux particuliers. Les unes sont essentiellement horticoles, telles que Trichoniscus pygmaeus. D'autres espèces, d'origine méridionale, remontent vers le nord en s'abritant dans les caves : Chaetophiloscia cellaria, Porcellio dilatatus. Les serres sont peuplées d'espèces méridionales, voire tropicales.

b. - Les espècces expansives.

Les espèces expansives correspondent à des espèces pour lesquelles le climat actuel représente un optimum. Ce sont des espèces prolifiques dont la multiplication est rapide. Leur expansion n'est limitée que par les facteurs écologiques, et, en particulier, par les conditions climatiques. Les espèces expansives sont toujours des formes épigées.

On connait beaucoup de genres dont la majorité des espèces possède une répartition étroitement limitée, mais dont une espèce fait exception et présente une vaste extension. En voici quelques exemples :

GENRES ESPÈCES EXPANSIVES

Ligidium hypnorum
Androniscus dentiger
Hyloniscus riparius
Oritoniscus flavus
Trichoniscus pusillus
Haplophthalmus danicus
Chaetophiloscia elongata
Tiroloscia exugua
Philoscia muscorum
Oniscus asellus
Platyarthrus hoffmannseggi
Cylisticus convexus
Trachelipus rathkei
Leptotrichus panzeri
Agabiformius lentus
Armadillidium nasatum
Armadillo officinalis




Tracheobranchies Classe des Crustacea
Ordre Isopoda
Super-Ordre Oniscidea
Flagelle des Antennes
aucune Famille des Ligiidae 10 ou plus sections distinctes
Famille des Trichoniscidae 1 section conique
Famille des Halophilosciidae 3 sections distinctes
Famille des Oniscidae
Famille des Philosciidae
Famille des Platyarthridae 2 sections dictinctes
2 paires Famille des Porcellionidae
Famille des Armadillidiidae
5 paires Famille des Cylistidae
Famille des Trachelipidae



haut de page
page precedente page d'introduction