Platyarthrus hoffmannseggi

le cloporte des fourmis


Platyarthrus hoffmannseggi Brandt, 1833
Itea crassicornis C. L. Koch, 1844
Typhloniscus steini Schöbl, 1860
Platyarthrus steini Graeffe, 1900
Platyarthrus dollfusi Verhoeff, 1901

Détermination
Mœurs et habitats
Répartition géographique

Platyarthrus hoffmannseggi, Photo Angelo GROSS
Platyarthrus hoffmannseggi


Platyarthrus hoffmannseggi, Photo Angelo GROSS

Détermination :

    pour les termes techniques consulter la rubrique morphologie

  • flagelle des antennes avec deux sections distinctes.
  • antennes courtes et robustes
  • tête triangulaire
  • aveugle sans ocelles.
  • complètement blanc
  • uropodes en forme de pointe de lance allongée.

  • taille : au maximum 5 mm de long.

Mœurs et Habitats :

     Platyarthrus hoffmannseggi se rencontre généralement dans les fourmilières où il peut cohabiter avec de nombreuses espèces de fourmis vivant dans la terre ou les troncs en décomposition. Cependant, on peut le rencontrer hors des fourmilières, sous des pierres, également dans les terrier de taupes ou cohabitant avec divers espèces de coléoptère xylophage (Sinodendron cylindricum L., Elater balteatus L., Rhagium bifasciatum F., Hylobius abietis L. ont été signalés).

Platyarthrus hoffmannseggi, Photo Angelo GROSS

     Les Platyarthrus ne sont pas nourris par les fourmis, mais s'alimentent de boulettes de nettoyages des fourmis et de fèces de fourmis. Ce cloporte est donc un nettoyeur de fourmilières. Ce petit Isopode gourmant partage, avec les fourmis, l'habitude de recueillir les sécrétions sucrées émises par les pucerons.

     Quand P. hoffmannseggi ne vit pas avec les fourmis, il se nourrit de substances végétales : plantes pourries, mousses, hépatiques, champignons, spores de végétaux inférieurs...

(VANDEL 1962)

Répartition :

     Dans toute l'Europe du nord du bassin Méditerranéen jusqu'en Hollande, au Danemark et au sud de la Suède. (VANDEL 1962)

Bibliographie

VANDEL Albert (1962) - Isopodes terrestres (Deuxième partie). Faune de France 66. Office central de faunistique, Fédération française des Sociétés de Sciences naturelles. Lechevallier, Paris. 513 p.



Haut de page
Page classsification Page d'introduction