Cloportes, invasions et ... cohabitation

     Je ne suis pas spécialiste dans l'élimination des cloportes mais je m'intéresse plutôt à leur mode de vie, leur écologie et à leur répartition géographique. Cette page est censé répondre au nombreux courriers que je reçois.

     Les cloportes sont en général des décomposeurs du sol. C'est à dire qu'ils mangent des feuilles mortes ou des moisissures. Ils participent à la décomposition des éléments et donc à l'assimilation des minéraux par les plantes.
Ce sont des animaux "utiles" dans les jardins, on en trouve par exemple beaucoup dans les composts.
Les cloportes ne sont pas des animaux "nuisibles" (le seul animal nuisible étant l'homme) et leur présence indique que votre jardin se porte bien et est plein de vie. De la même façon, l'abondance d'araignées, papillons, perces oreilles... est indicateur d'un jardin en bonne santé.

     Il est important de savoir que les cloportes sont inoffensifs pour les adultes et les enfants. Ceux ne sont en aucun cas des xylophages (qui mange le bois), ils sont donc incapables de forer des poutres en bois ou des meubles en bois. Ils ne mangent pas les tissus et ne s'attaquent pas à l'alimentation.
Il cherche la plus part du temps un peu d'humidité et de la matière en décomposition comme les feuilles mortes ou bois pourri (à l'extérieur) et aussi des moisissures (à l'intérieur des maisons ?). Il est a noté que certaines espèces résistent à une atmosphère sèche.

     Il existe plusieurs dizaines d'espèces de cloportes chacune avec ces particularités.

Pullulation

     Plusieurs personnes m'ont fait part d'invasion subite de cloportes dans leur maison, quelle soit neuve (le plus souvent) ou ancienne. En général, ces pullulations ne durent pas très longtemps.

     Si vous avez des pullulations, elles sont peut-être dut à un phénomène conjoncturel : température douce et humidité importante de l'atmosphère en arrière saison mais aussi situation de la maison. Ainsi il m'a été rapporté qu'une pullulation similaire s'était produite à 12 ans d'intervalle dans une même maison et à la même époque de l'année. Si vous avez des voisins concernés par le même phénomène ou si le phénomène c'est déjà produit dans votre maison, il serait intéressant de me signaler les dates de chaque pullulation.

     Il serait intéressant de savoir quelle sont les espèces qui pullulent dans les maisons, cela permettrait peut-être de mieux comprendre le phénomène et ces causes.

     Je vous propose de m'envoyer par la poste, dans un petit tube, avec de l'alcool à 70%, une dizaine de spécimens de cloporte. Ceci en précisant où vous habitez (Pays, ville, commune et si vous avez un jardin, une rivière ou une marre à proximité de votre maison) et la date de récolte.

Voici mon adresse :
Angelo GROSS
Bellevue
31420 Saint André

     N'hésiter pas à me contacter pour m'informer de l'évolution de votre cohabitation :

avec le formulaire de correspondance
ou en recopiant l'adresse suivante :

Lutte

     Toutefois je consens que ces animaux peuvent parfois être désagréable ou gênant à l'intérieur d'une habitation. Il m'a été proposé divers moyens de luttes (que je n'ai pas testé):

1) La solution par les plantes (elle est parait-il très efficace)
Placer des feuilles de sauge dans les endroits ou s'infiltrent les cloportes comme par exemple les rainures de portes

2) La solution logique
Une autre solution est de traiter le problème à sa source, en cherchant les causes d'humidité dans la maison. Vous pouvez aussi recourir l'aide d'un déshumidificateur.

3) La solution gentille
Vous pouvez mettre en place dans les endroits les plus humides de votre maison (donc ceux qui recèlent le plus de cloportes à priori) des pommes de terre coupées en deux et vidées. Les cloportes seront attirés et vous n'aurez plus qu'à relever les pièges et à mettre vos cloportes au fond du jardin ou sur un tas de compost. Les cloportes participeront alors décomposition des matières organiques.

4) La meilleure solution
Pour finir la meilleure solution la plus efficace est la cohabitation. Dans la mesure où leur présence n'est pas dangereuse et n'est pas source de dégâts, la solution est de cohabiter !!
Si vous avez des araignées chez vous, ne les tuer pas, elles chasseront peut être vos cloportes (voir photo).

Araignee ayant capture un cloporte, Photo Angelo GROSS 2003

     N'hésiter pas à m'envoyer des spécimens et à me contacter pour m'informer de l'évolution de votre cohabitation et de l'efficacité des moyens de lutte proposés :

avec le formulaire de correspondance
ou en recopiant l'adresse suivante :





Haut de page
Page classification Page d'introduction