Porcellio spinicornis

Porcellio spinicornis Say, 1818
P. pictus Brandt, 1833
P. melanocephalus C. L. Koch, 1839
P. germanicus Verhoeff, 1896

Caractères de détermination
Habitats
Répartition géographique

Porcellio spinicornis, Photo Angelo GROSS 2003

Caractères de détermination

Porcellio spinicornis, Photo Claire MOUQUET et Angelo GROSS 2001
  • coloration : tête uniformément sombre par rapport au reste du corps
    une rayure sombre, entourée de taches jaunes, longe le centre du péréon. (Les taches jaunes disparaissent dans l'alcool à 70%)

  • taille : 12 - 14 mm. le plus généralement mais des femelles du midi peuvent atteindre 17 mm. (VANDEL 1962)

Habitats

     P. spinicornis est une espèce xérophile et est l'une des espèces qui résiste le plus longtemps a une atmosphère sèche. C'est aussi une espèce calcicole, particulièrement commune dans les régions calcaires et sèches. En Languedoc, cette espèce est fréquente sous les écorces de Platane. P. spinicornis est également synanthrope, on le rencontre ainsi en ville notamment sur les murs de pierre.
(VANDEL 1962)

     Dans son milieu naturel, l'observation peut se faire sous les pierres, les écorces... En ville, P. spinicornis est plus facilement observable la nuit à l'aide d'une lampe torche. On peut ainsi, la nuit, trouver beaucoup d'individus sur un mur en pierre calcaire et ne rien observer de jour. (Observations personelles)

Répartition géographique

     Cette espèce n'est ni une forme atlantique (absence en péninsule ibérique et à l'ouest de la Garonne), ni méditerranéenne. L'habitat originel correspond très probablement à la ceinture calcaire qui entoure les régions méridionales du Massif Central français. Aujourd'hui cette espèce est expansive et a une très large répartition. Elle est présente dans une grande partie de l'Europe et a été importé par l'homme au Canada et aux Etats-Unis d'Amérique où elle s'est répandue jusqu'en Californie.
     En France, ce Porcellion a peuplé une grande partie du pays, soit spontanément, soit suite de transports dus à l'homme.
(VANDEL 1962)

Bibliographie

VANDEL Albert (1962) - Isopodes terrestres (Deuxième partie). Faune de France 66. Office central de faunistique, Fédération française des Sociétés de Sciences naturelles. Lechevallier, Paris. 417 p.





Haut de page
Page classification Page d'introduction